Sélectionner une page

Le Kazakhstan a collecté plus de 22 millions de tonnes de céréales en 2017. On peut alors se poser la question de savoir où va l’or de nos champs, et comment celui-ci est-il stocké? Nous en parlerons dans notre reportage « Une journée dans la vie d’un ingénieur en chef d’une usine de stockage au Kazakhstan ».

Nous avons choisi l’installation de silos, située dans le village Marinovka, qui « nourrit » Astana.

« Vous entendez le bruit? Nous sommes en train de transporter le grain pour le stockage d’hiver. Ce silo est plein, le grain a été apporté en septembre. La température à cette époque, c’est 8-10 degrés, et elle est maintenue à l’intérieur. Lors d’une journée d’hiver ensoleillée, nous allumons les ventilateurs et évacuons la chaleur du silo pour qu’elle corresponde à la température extérieure. Sinon, la vapeur se condenserait à l’intérieur et le grain se mouillerait” – déclare Sergey Krivosheev, l’ingénieur en chef de l’usine “Irchenko”.

Sa principale responsabilité est de prendre soin du grain et de le garder en parfait état.

Réception, évaluation de la qualité, séchage, nettoyage, stockage, expédition: dans l’usine, il surveille tout le processus et dirige le travail de toute l’installation.

« Je commence ma journée de travail par une rencontre avec des ingénieurs, des mécaniciens, des gestionnaires de sites. Dans la matinée, je planifie toute la journée de travail et l’équipe en charge de ce travail. Nous avons 53 employés. Pendant la récolte, septembre-octobre-novembre, nous travaillons presque tous les jours – en trois équipes. Les grains doivent être récoltés avant qu’il ne pleuve. Je contrôle tout le processus du début à la fin”, explique Sergey.

En premier lieu, le grain entre dans le laboratoire. Le camion chargé de la précieuse cargaison s’arrête près du bâtiment, où il est visible depuis des caméras, et la sonde automatique prend une poignée de grain pour être analysée.

L’ingénieur en chef vient ici plusieurs fois par jour pour s’assurer que tout se passe bien. Le chef du laboratoire verse du grain dans un appareil spécial.

« Il nous permet de voir les protéines, l’humidité, l’amidon et le gluten. Nous déterminons ainsi la qualité du grain. Nous pouvons savoir également si le grain est sec ou humide, s’il doit être nettoyé pour enlever les impuretés.

Ensuite, le camion arrive à l’endroit de la pesée. Les informations concernant le camion, la marque et le poids sont envoyées à l’ordinateur, de sorte que nous pouvons calculer le poids net du grain », – explique Sergey.

L’une des personnes la plus surveillée de l’usine est l’opérateur qui distribue le grain.

« Le travail de l’opérateur est l’un des plus importants. Le contenu du camion est déchargé dans l’une des deux fosses de réception. Chacune réceptionne jusqu’à 100 tonnes par heure. L’opérateur reçoit un signal du laboratoire sur ce qu’il faut faire avec le grain”, explique l’ingénieur en chef.

Sergey récupère l’information sur le grain depuis l’ordinateur et se rend au bureau de l’opérateur pour vérifier si celui-ci a correctement envoyé la précieuse cargaison : au séchage, au nettoyage ou au stockage directement dans le silo.

« Nous avons une licence pour accepter les cultures de blé, d’orge et d’huile. Ici les lumières sont allumées – nous voyons quel trappe est ouverte, quel convoyeur est en marche. Tout le mouvement du grain peut être suivi depuis l’ordinateur. Si quelque chose ne va pas, si vous mélangez différents types de grains au hasard, c’est un désastre ». Par conséquent, nous devons bien contrôler ce processus.

DEPUIS L’ITALIE, L’ESPAGNE ET L’ARGENTINE JUSQU’AU KAZAKHSTAN

L’équipement de l’usine « Irchenko Elevator » est considéré comme l’un des meilleurs au Kazakhstan.

« En 2014, Kazagrofinance JSC a financé l’achat d’équipements en provenance d’Italie, d’Espagne et d’Argentine, ce qui est coûteux. Nous avons acheté 8 silos, où l’on peut stocker jusqu’à 40000 tonnes de céréales.

Ici nous avons des séchoirs argentins. Ils fonctionnent au gaz – nous n’utilisons plus le diesel. Le volume du séchoir est de 30 à 40 tonnes par heure. Nous avons deux séchoirs, entièrement automatisés, il suffit d’appuyer sur le bouton d’alimentation du gaz. Ils ont trois degrés de protection contre les fuites”, dit Sergey avec enthousiasme.

C’est la troisième saison au cours de laquelle l’usine reçoit le grain et travaille sans interruption – l’équipement, selon l’ingénieur, est très résistant et durable.

Nous sommes aussi fiers de notre tour de 6 mètres pour le nettoyage du grain avec des machines « Petkus », capables de nettoyer jusqu’à 120-150 tonnes de grain par heure.

Le moment de la livraison du chargement arrive : le grain propre et sec part dans des camions ou des wagons, en vrac ou emballé dans des sacs. L’ingénieur nous emmène à l’atelier d’emballage, qui est automatisé.

« Ici il y a deux opérateurs – le camion est chargé en 2 heures. Lorsque le wagon est placé sur les rails, l’ordinateur déduit son poids puis calcule le nombre de sacs qui sont sortis et leur poids. C’est de l’équipement espagnol, cher, tu ne peux pas le laisser à qui que ce soit.  »

Les employés doivent être formés et surveillés en permanence. Comment ils travaillent, comment ils doivent mettre les sacs, comment améliorer la performance. Le second appareil est également fragile – il accroche des étiquettes et coud les sacs. Ici, je surveille également la qualité du fil – un fil déchiré menace d’arrêter les camions”, explique Sergei Krivosheev.

L’ingénieur en chef termine chaque journée de travail par une tâche administrative : collecte de données pour chaque zone, évaluation des volumes, rédaction de rapports, notification d’échecs et de pannes.

Déjà le soir, il planifie une nouvelle journée pour continuer à garder la qualité de “l’or” pour la population du Kazakhstan.

Source: Nur.zh

Besoin d'un renseignement?

Demande de devis sans engagement

Казахстан | Silozuri în România

Subscribe To Our Newsletter

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

Marketing Permissions

You have Successfully Subscribed!

Share This