Sélectionner une page

Recommandations pour le stockage du blé dans un silo métallique.

La bonne exécution de tous les processus impliqués dans la manutention post-récolte des céréales et oléagineux, qui comprend leur stockage, leur transport et leur conditionnement post-récolte, est essentielle pour maintenir leur qualité au maximum.

Des mesures de conservation adéquates sont essentielles, car la détérioration pendant le stockage peut être très rapide en raison des effets de la respiration des grains, ce qui peut provoquer le développement de champignons et d’insectes qui prolifèrent facilement dans des conditions optimales d’humidité et de température.

Différentes céréales nécessitent des conditions spécifiques. Dans le cas du blé, pour le conserver dans des conditions optimales pendant le stockage, il faut contrôler principalement ces 3 facteurs:

  • Innocuité (résidus d’insecticides et présence de mycotoxines), condition nécessaire pour assurer la sécurité alimentaire.
  • Besoin de séparer par qualité.
  • L’effet du séchage sur la qualité du blé. Il est nécessaire de contrôler que les protéines du gluten ne sont pas endommagées en raison des températures de séchage élevées, car le processus est irréversible.

Télécharger fichier pdf

MANUTENTION DU BLÉ APRÈS RÉCOLTE ET SES EFFETS SUR LA QUALITÉ

Les principaux processus impliqués dans la manutention post-récolte du blé sont le nettoyage, le stockage, l’aération, le séchage et la lutte antiparasitaire. Si tous ces processus sont effectués correctement, nous serons en mesure de maintenir la qualité maximale du blé.

NETTOYAGE

Avant le stockage, les céréales sont nettoyées par un pré-nettoyeur, qui élimine la poussière et les particules légères du blé (grains d’autres céréales, pierres, paille, etc.). Ce processus laisse plus de place pour le stockage et laisse le blé propre, améliorant ainsi sa conservation.

STOCKAGE

Les champignons et les insectes sont les principaux responsables de la perte de qualité des grains après la récolte. Afin de réduire les dommages qu’ils peuvent causer, il est très important de contrôler l’humidité relative, produisant des conditions défavorables à leur développement.

Lorsque l’humidité relative est inférieure à 67%, les conditions de stockage sont sûres, car le développement des champignons se produit à partir de 71%.

Teneur en humidité d’équilibre du blé (isotherme 20°)

Humidité de stockage sûre de différents grains 

Source: ASAE, 2001

La teneur en humidité d’équilibre détermine l’humidité à laquelle le grain peut être séché dans des conditions particulières d’humidité relative et de température de l’air de séchage.

Pour surveiller l’état des grains stockés, nous utilisons la thermométrie, une technologie qui nous permet de détecter les augmentations de température, nous permettant de les corriger par aération, ce qui évite les dommages aux grains.

Pour surveiller les conditions de stockage des grains, nous utilisons la thermométrie, une technologie qui nous permet de détecter les augmentations de température, nous permettant de les corriger par aération, ce qui évite les dommages aux grains.

Guide pour choisir le système de stockage le plus approprié

Bien qu’il existe une grande variété de systèmes de stockage de céréales, les plus populaires sont les silos métalliques, les silos à béton, les entrepôts et les silos à sacs, entre autres.

Caractéristiques des principaux systèmes de stockage

De nos jours, les silos métalliques en tôle galvanisée sont la meilleure alternative pour le stockage de céréales grâce à leur polyvalence, leur facilité de montage, l’hygiène dans leur manipulation et leur faible coût de stockage.

AÉRATION

L’aération maintient la qualité du grain pendant le stockage en raison du mouvement forcé de l’air ambiant à travers la masse de grain.

Ce processus nous permet de :

  • Maintenir la température du grain aussi basse que possible, favorisant ainsi un stockage prolongé.
  • Maintenir une température uniforme en évitant les sources d’humidité localisées dans la la masse de grain stocké.
  • Sécher des zones d’humidité spécifiques. Cela nécessite une longue durée de fonctionnement et un débit d’air adéquat. Le séchage du blé avec de l’air naturel est plus difficile que d’autres céréales comme le soja ou le tournesol.

L’aération évite le risque de développement d’insectes dans les grains secs puisqu’ils se développent à des températures élevées (entre 25º et 33º). L’objectif est de maintenir le produit en dessous de 25 ° – 17 °, car les insectes interrompent leur développement et l’activité des champignons est réduite.

L’aération doit être utilisée fréquemment pour maintenir la température aux valeurs appropriées, évitant ainsi de chaufer le grain. Il faut faire attention à ne pas stocker le blé humide, car l’activité biologique élève la température du produit.

Une bonne utilisation de l’aération empêchera le séchage excessif. Pour cela, un contrôle d’aération automatique peut être installé qui profite des meilleures heures de la journée.

Lorsque le grain ne peut pas être refroidi à l’air ambiant, soit en raison de la saison de l’année, soit en raison de la zone géographique, il est nécessaire d’utiliser la réfrigération artificielle, qui refroidit le produit grâce à un équipement de réfrigération qui transforme l’air ambiant et l’introduit dans le silo à une température inférieure à la température ambiante et permet de contrôler davantage la teneur en humidité de l’air, évitant ainsi le séchage excessif ou le remouillage. 

SÉCHAGE

Le séchage est le processus qui réduit la teneur en humidité du grain à un niveau sûr pour le stockage.

La qualité finale du grain peut être affectée par plusieurs paramètres du processus de séchage:

  • Température du grain excessive à l’intérieur du séchoir.
  • Longue durée d’exposition à des températures élevées.
  • Vitesse de séchage élevée et/ou vitesse de refroidissement élevée (refroidissement rapide).

Les degats de qualité dépendront du type de grain et de son utilisation finale. Dans le cas du blé, si les protéines de gluten sont endommagées par des températures de séchage élevées, le processus est irréversible, il est donc recommandé que la température du grain ne dépasse jamais 43 ° à l’intérieur du séchoir.

LUTTE CONTRE LES INSECTES

Le développement de micro-organismes et d’insectes a une influence négative sur la qualité du grain stocké et peut entraîner de graves pertes qualitatives telles que:

  • Réduction du poids du grain.
  • Augmentation du pourcentage de grains endommagés.
  • Diminution du pouvoir germinatif des graines.

Pour prévenir l’infestation, les principales recommandations sont:

  • Nettoyer l’usine.
  • Traitement de l’installation vide avant de recevoir la nouvelle récolte
  • Le refroidissement des grains par aération ou réfrigération.

La prévention doit être menée de manière soutenue dans le temps : avant, pendant et après l’arrivée du grain au silo. Une surveillance constante nous permettra de prendre la meilleure décision au bon moment.

Besoin d'un renseignement?

Demande de devis sans engagement

Казахстан | Silozuri în România

Subscribe To Our Newsletter

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

Marketing Permissions

You have Successfully Subscribed!

Share This