Sélectionner une page

La FAO a abaissé ses prévisions concernant la production mondiale de céréales en 2020 de 25,0 millions de tonnes (0,9 pour cent) par rapport au mois de juillet. En dépit de ce fléchissement des perspectives, la production céréalière mondiale devrait s’établir à 2 765 millions de tonnes, soit 58 millions de tonnes de plus que le résultat de 2019, ce qui constitue un record historique.

La révision à la baisse apportée ce mois-ci aux prévisions concernant la production est imputable au recul des prévisions mondiales relatives aux céréales secondaires, qui s’établissent maintenant à 1 496 millions de tonnes, soit une baisse de 23,5 millions de tonnes par rapport aux estimations de juillet.

Maïs

La plus grande partie de ce recul s’explique par la révision à la baisse de 26,3 millions de tonnes des prévisions concernant la production de maïs aux États-Unis d’Amérique, où les semis, pourtant toujours en hausse en glissement annuel, sont moins importants que prévu et où les dégâts causés par la tempête qui a touché récemment le Midwest ont provoqué des pertes de récoltes et ont altéré les perspectives de rendement.

Globalement, il est toujours prévu que les rendements rebondissent par rapport à leurs faibles niveaux de l’année précédente et la production du pays devrait s’établir à 380 millions de tonnes, soit 10 pour cent de plus qu’en 2019. Les prévisions concernant la production ont également été revues à la baisse dans l’Union européenne et en Ukraine, car les conditions météorologiques défavorables ont tiré les perspectives de rendement vers le bas, et en Indonésie, où les estimations de production historiques, ainsi que les prévisions pour 2020, ont été revues à la baisse, à la suite de la publication récente des statistiques officielles. Ces baisses font plus que compenser les révisions à la hausse apportées aux prévisions concernant la production de maïs en Argentine et au Brésil, ces deux pays attendant des récoltes record.

Orgue

Les prévisions concernant la production mondiale d’orge en 2020 ont été réduites de 1,2 million de tonnes, sous l’effet du recul des perspectives de rendement dans l’Union européenne, et s’établissent à présent à 154,2 millions de tonnes.

Sorgho

En revanche, il est à présent prévu que la production mondiale de sorgho atteigne près de 60 millions de tonnes, soit 6 pour cent de plus que l’année précédente, car les prévisions concernant l’Inde, le Mexique et les États‑Unis d’Amérique ont été revues à la hausse.

Blé

La production mondiale de blé, dont les prévisions ont été abaissées de 1,4 million de tonnes par rapport à juillet, devrait s’établir à 760,1 millions de tonnes cette année, légèrement en dessous des bons résultats de 2019. Cette récente contraction s’explique en grande partie par les baisses des prévisions concernant la production en Argentine, dans l’Union européenne et aux États-Unis d’Amérique (1,3 million de tonnes, 4,0 millions de tonnes et 1,1 million de tonnes, respectivement), qui ont plus que contrebalancé les révisions à la hausse au Brésil, au Canada, en Fédération de Russie et en Ukraine.

Riz

Les légères révisions à la hausse apportées aux prévisions de juillet s’agissant de la production de riz dans certaines régions de Colombie, des Philippines et des États‑Unis d’Amérique ont compensé les perspectives de production plus moroses en République démocratique populaire lao et au Viet Nam. Ainsi, il est toujours prévu que la production mondiale de riz en 2020 atteigne le record historique de 509 millions de tonnes (en équivalent riz usiné), soit une augmentation de 1,7 pour cent par rapport au niveau plus modeste de 2019.

Source : Bulletin sur l’offre et la demande de céréales de la FAO

Besoin d'un renseignement?

Demande de devis sans engagement

Казахстан | Silozuri în România

Subscribe To Our Newsletter

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

Marketing Permissions

You have Successfully Subscribed!

Share This